Vous êtes ici : Accueil > Vivre à Parigné > Tourisme > Patrimoine Bâti

Recherche :

Tourisme : Patrimoine bâti

Eglise Chapelle St Roch
Manoir de la Tandrais Manoir des Acres
Château du Bois Guy

Eglise 

L'église se composait autrefois d'une nef à chevet droit, accostée au nord d'une petite chapelle prohibitive à la seigneurie du Sollier qui fut unie en 1607 à celle de Parigné : cette chapelle a disparu.

La nef de l'église semble remonter au XIVème siècle, ainsi que ses fenêtres longues et trilobées. La porte sud (XVème siècle) est ornée de colonnettes et surmontée de deux écussons frustes accolés, au dessous d'une niche large et profonde et d'un fronton triangulaire.

Le choeur a été refait en 1856 : on a trouvé en creusant ses fondations, une statue très ancienne en granit figurant la Vierge assise : cette statue est conservée dans la chapelle Saint Roch.

On a replacé dans ce choeur une petite porte flambloyante aux armes des seigneurs de Parigné, provenant de l'ancienne sacristie. Le transept de l'église est moderne.

Les armes des seigneurs de Parigné se lisaient au XVIème et au XVIIème siècles sur une litre* et sur les vitres de l'église. Leur enfeu était dans le choeur. Les seigneurs de la Villegontier et ceux du Bois-Guy en possédaient aussi dans la nef.

Plusieurs pierres tombales existent encore, dont celle de René de Gaulay seigneur du Bois Guy, avec une épée et une croix ; on y lit "Ci git noble et puissant Seigneur René de Gaulay Siur du Boisguy. 1561".

Le cimetière conserve une croix à toit armoriée.

Le 29 février 2016, un incendie a ravagé la toiture de l'église faisant s'écrouler avec elle la voute. L'église est en cours de reconstruction.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • * Une litre funéraire ou litre seigneuriale ou litre funèbre, ou encore ceinture funèbre était, sous l'Ancien Régime, une bande noire posée à l'intérieur et parfois même à l'extérieur d'une église pour honorer un défunt.

(Source : Bulletin municipal Janvier 1992 – N° 18)