Vous êtes ici : Accueil > Vivre à Parigné > Histoire

Recherche :

Histoire

La paroisse de Parigné est mentionnée pour la première fois en 1213.

Elle est limitée à l'est par la rivère du Nançon.Son nom semble avoir une origine romaine : le suffixe "gné" viendrait du nom d'homme "Parinius".

L'église primitive était située, dit-on, sur l'étang de Passillé. La légende prétend qu'on entend encore parfois le tintement de ses cloches.L'église actuelle a été réfaite au XIX° siècle. Il ne reste de l'ancienne église que les fenêtres de la nef (XIV – XVème siècle) et une petite porte flambloyante aux armes des seigneurs de Parigné replacée dans le choeur.

 

 

La commune est aussi marquée par la Chouannerie. La Chapelle St Roch, construite en 1625 par les paroissiens à l'occasion d'une épidémie de peste, détruite et reconstruite en 1774, fut un haut lieu de pélerinage, pendant la Révolution.

Le château du Bois Guy est un édifice remarquable dont il reste un corps de bâtiment du XVIIème siècle accolé à une construction renaissance en partie démolie. Il fut la demeure d'Aimé du Bois Guy qui devint à 17 ans, le chef des chouans de Fougères.

 

 

 

 

A côté du château de la Villegontier, se trouve l'ancien manoir cité en 1248. Il possédait au XVIIème une tour carrée, une tourelle, une chapelle et un colombier.

Parigné, commune dynamique, à proximité de Fougères, dans un cadre environnemental et paysager exceptionnel, en bordure de la très belle vallée du Pont l'Etal et de la forêt, compte actuellement 1301 parignéens.(Recensement de la population de 2007).

(Source : Bulletin municipal Janvier 1992 – N° 18)